Ukraine : l’envoi de CAESAR danois suspendu à la formation d’un gouvernement

Crédits : régiment d'artillerie danois

Share

Annoncé il y a plus d’un mois par le président de la République, le projet de livraison de six canons CAESAR acquis par le Danemark à l’Ukraine n’est pas encore acté. En cause, la tenue d’élections retardant toute décision du parlement danois, relevait il y a peu le média public local DR.

Après avoir donné 18 de ses CAESAR à l’Ukraine, la France travaille depuis un moment à la « réallocation » de six des 15 CAESAR acquis en 2017 par le Danemark, une manœuvre qui nécessite le feu vert des parlementaires danois. Le hic ? Des élections législatives anticipées provoquées à la suite d’un scandale touchant le précédent gouvernement, renouvellement du parlement à la clef.

Tenu le 1er novembre, le scrutin a replacé le parti social-démocrate de la Première ministre sortante, Mette Frederiksen, en tête des suffrages. Depuis, les discussions se poursuivent autour de la formation d’une potentielle coalition centriste. Des pourparlers qui maintiennent au second plan la décision de fournir – ou non – des CAESAR à l’Ukraine.

La question n’aura pas manqué de faire réagir le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiy Reznikov. « Pour être honnête, je pense que la campagne électorale est plus importante au Danemark en ce moment. Mais après, j’espère qu’une décision politique pourra être prise », avait-t-il déclaré à DR.

Selon un document parlementaire, la livraison de 14 des 15 CAESAR danois devait en théorie être achevée d’ici la fin 2022. Le dernier est attendu pour l’an prochain. Une seconde tranche de quatre autres exemplaires avait été actée en octobre 2018.

Crédit image : régiment d’artillerie danois