Serpentex : l’armée de l’Air parle à l’armée de Terre. Et vice-versa…

Share

En vol tactique à bord d’une d’une Gazelle de l’ALAT
(crédits: Frédéric Lert)

Pendant trois semaines, l’exercice Serpentex a réuni le gratin du combat air-sol sur la base aérienne de Solenzara en Corse. La troisième semaine était particulièrement attendue, avec la participation annoncée de quatre Gazelle de l’Alat venant  travailler la l’intégration dans la manœuvre air-sol avec les chasseur-bombardiers de l’armée de l’Air. Bel effort de l’Alat en vérité, qui avait décidé de faire traverser la France aux appareils du 3ème RHC basé à Etain : un raid de plus de mille kilomètres avec un long survol maritime pour les vénérables Gazelle…  Les mauvaises conditions météo régnant dans l’est auront retardé de plusieurs heures la venue des hélicoptères (qui ne sont finalement venus qu’à trois) mais ceux ci sont finalement arrivé à Solenzara le mercredi.

Une première mission leur a permis de coopérer avec une patrouille de Mirage 2000D dans la recherche et l’identification d’objectifs au sol. Une mission de nuit a ensuite fait travailler les hélicoptères avec une patrouille de Rafale, ceux-ci utilisant la nacelle de désignation laser Damoclès et son pointeur infrarouge pour désigner des cibles aux hélicoptères. Un modèle de coopération qui aurait été bien utile pendant l’opération Harmattan en 2011. A l’époque, dans l’impossibilité de coordonner en temps réel les actions des uns et des autres, les raids nocturnes de l’Alat se faisaient dans un volume neutralisé, libre de toute intervention des chasseurs. La prochaine édition de Serpentex devant se tenir à Mont-de-Marsan en 2014, il y a de fortes chance que cette coopération soit largement développée en profitant de la proximité des régiments d’hélicoptères de combat de Pau.