Budget: l'équipement sauvegardé, la "com" trinque

Share

On en sait un peu plus sur les coupes budgétaires qui impactent la Défense pour 2012. Le Ministre de la Défense, Gérard Longuet, a donné quelques précisions hier lors d’une rencontre avec l’association des journalistes défense. Le budget qui s’élève à 31,700 milliards d’euros hors pensions doit subir deux coups de rabots:  l’un de 301 millions d’euros et l’autre de 270 millions, soit au total « une diminution de l’ordre de 1% par rapport au budget initial ».

 

« En dépit des apparences le programme 146 sur l’équipement des forces ne sera pas impacté » précise Gérard Longuet. 88 millions sont à soustraire du budget équipement mais qui seront compensés par 86 millions issus de la vente des fréquences Rubis (Réseau Unifiée Basé sur l’Intégration des Services, utilisé par la Gendarmerie). Ces coupes budgétaires seront réalisées sur des « volets transversaux ». Les principaux postes impactés : 17 millions d’économie sont attendues avec la journée de carence appliquée aux personnels de la défense, tandis que le budget communication du ministère subira une diminution de plus de 7 millions d’euros. Ces économies concerneront la communication interne du ministère mais aussi le budget promotion et surtout recrutement, poste financier le plus gourmand de la communication des armées. Le ministre a précisé qu’il resterait très attentif au recrutement « il reste des problèmes à régler ». Le budget recherche et développement quant à lui reste stable, « équivalent entre 2011 et 2012 », soit aux alentours de 700 millions d’euros.