Belgique : feu vert pour l’achat de drones Puma LE et Integrator

Le Puma LE, dont quatre systèmes seront acquis par la Belgique (Crédits : AeroVironment)

Share

Le gouvernement belge a donné son feu vert ce vendredi pour l’acquisition de quatre systèmes de mini-drones RQ-20 Puma LE (Long Endurance) et de deux systèmes de drones tactiques (T-UAS) RQ-21 Integrator. Outre la fourniture des systèmes, ces marchés comprennent la formation, les pièces de rechange et le soutien logistique.

Tic, tac… ne restaient que quelques semaines à la Belgique pour adhérer au protocole d’accord établi par les Pays-Bas pour l’achat commun de drones tactiques, censé expirer à la fin de l’année 2020. Faute d’aval gouvernemental, la Défense aurait été contrainte d’agir seule, donc sans profiter des multiples avantages d’un programme commun.

Le feu vert du gouvernement désormais acquis, un Memorandum of Understanding (MoU) sera prochainement signé avec les Pays-Bas et le Grand-Duché de Luxembourg, avec les Pays-Bas comme partie contractante. La Vision stratégique de la Défense annonçait une enveloppe de 18 M€ (valeur 2015) pour financer cette opération.

« Cet achat permettra à la Composante Terre de bénéficier d’outils modernes nécessaires pour assurer ses missions en matière d’intelligence, de surveillance et de reconnaissance », indique la Direction générale des ressources matérielles (DGMR) de la Défense.

Un système Integrator complet comprend cinq vecteurs aériens leurs charges utiles multi-missions, ainsi que deux postes de commande au sol. Ce drone présente une autonomie supérieure à 24 heures pour un plafond opérationnel de 6000 m et une vitesse maximale de 160 km/h, indique Insitu, filiale du groupe américain Boeing.

Le drone tactique RQ-21 Integrator (Crédits : Insitu)

Variante « musclée » du Puma AE opéré depuis 2017 par le Special Forces Group (SF Gp), le Puma LE dispose de plus de six heures d’autonomie, contre deux heures pour le modèle antérieur et . Il intègre ensuite des composants interchangeables avec les versions antérieures du Puma, diminuant l’empreinte logistique et facilitant la formation. D’après le constructeur, l’Américain AeroVironment, un système Puma complet est composé de trois vecteurs et de deux stations sol.

Dévoilé en octobre 2019 par Aerovironment, Le Puma LE se veut complémentaire du RQ-11 Raven utilisé par le bataillon ISTAR. « De cette façon, la Composante Terre se dote d’un ensemble cohérent d’UAS (UAS Tool Box), permettant de toujours disposer du matériel adapté à la situation », commente la DGMR. Également entreprise avec les homologues néerlandais et luxembourgeois, l’acquisition de cette capacité est financée à hauteur de 9 M€ dans la Vision stratégique. Elle sera réalisée au travers de l’Agence OTAN de soutien et d’acquisition (NSPA).

À l’instar du dossier JLTV, certains se demanderont pourquoi la Défense belge n’opte pas pour du « Made in France » à l’heure du partenariat CaMo entre les forces terrestres belge et française ? Comme pour le JLTV, la solution retenue doit notamment répondre au besoin exprimé par plusieurs acteurs non concernés par CaMo. Cet achat groupé permet de maîtriser les coûts d’investissement et de possession en augmentant les volumes et en communalisant le soutien et la formation dans un cadre BENELUX qui a déjà fait ses preuves pour les UAS.

En misant sur le Puma LE, la Belgique consolide sa relation avec AeroVironment et simplifie la prise en main du nouveau système par l’opérateur. Finalement, cela autorise la Composante Terre à agir en complémentarité plutôt qu’en analogie avec le partenaire français en mettant à sa disposition des capacités qui ne font pas nécessairement partie de son portfolio, et vice-versa.

La trame drones belge sera bientôt davantage élargie par l’intégration de quatre systèmes MQ-9B SkyGuardian commandés cette année par l’intermédiaire du Pentagone. De source ministérielle, la réception des premiers exemplaires sur la base de Florennes est toujours prévue pour 2023 afin que cette capacité soit opérationnelle à compter de 2025. 

Image : Le Puma LE, dont quatre systèmes seront acquis par la Belgique (Crédits : AeroVironment)