Nexter se fait dérober un disque dur

Share

Fait d’espionnage ou simple vol? Nexter s’est fait dérobé un disque dur externe d’une capacité d’un tertraoctet dans ses locaux de Satory a révélé le Parisien hier. Un responsable de l’entreprise a déposé une plainte au commissariat la semaine dernière pour vol. Le disque dur contenait des logiciels d’une valeur estimée à deux millions d’euros indique le quotidien.

Interrogé par FOB, l’industriel terrestre se veut rassurant, « le disque contenait un simulateur de postes d’équipage qui reproduit sur écran, les différents cadrans que voit un pilote, un tireur ou un chef de char. Aucune information relevant du secret défense » n’est sortie des locaux assure le constructeur du char Leclerc, et le disque n’est qu’une sauvegarde du logiciel. Aucune données sensibles n’a été donc perdues, même si l’affaire reste ennuyeuse. « Tout au plus l’examen de ce disque permettrait-il à des experts de visualiser les écrans d’interfaces dont Nexter étudie l’ergonomie actuellement » ajoute l’industriel. Le disque était rangé dans une armoire d’un laboratoire situé dans une enceinte contrôlée, où il faut badger pour accéder. « Seul le troisième niveau de contrôle d’accès par badge à la salle a été désactivé quelques jours pendant des travaux sur la climatisation » ajoute Nexter, qui a en parallèle lancé une enquête interne.