IndoDefence : L'Indonésie s’équipe avec du lourd

Share

Alors qu’en Europe, le baromètre économique tend vers le très gris, en Asie Sud Est, il est au vert! Le plus important salon d’armement régional, IndoDefence, vient de fermer ses portes à Jakarta sur un bilan positif. L’Indonésie a lancé un vaste programme de remplacement de ses équipements vieillissants, poussé par un budget défense légèrement en hausse (8 milliards de dollars). Un marché qui devient donc important pour les industriels, notamment français. Reste qu’il faut payer un ticket d’entrée. Une loi a été votée par Jakarta début octobre sur la coopération avec les industriels de défense étrangers (« National Defence Industry Law »), imposant formation, transferts de technologies et participation à l’émergence d’industriels locaux. Il y avait du monde à Jakarta la semaine dernière, 600 industriels de 50 pays, dont une très forte présence des russes, coréens et turcs.

Côté français, la star cette année aura été le canon d’artillerie 155 mm Caesar de Nexter sur châssis Renault. Dévoilé il y a quelques semaines, le contrat porte sur l’équipement de deux bataillons d’artillerie de 13 pièces chacun ainsi qu’un exemplaire pour l’école de formation des artilleurs indonésiens, soit 37 canons au total. Le contrat global inclut maintenance et formation, pour une version indonésienne du Caesar qui est très proche de celle française. Le Caesar a même défilé aux couleurs indonésiennes durant la journée des forces armées courant octobre.

Toujours côté français, RTD était également présent, traditionnel fournisseur des TNI (Tentara Nasional Indonesia), les forces armées indonésiennes, ayant vendu plusieurs centaines de VAB, baptisé localement l’ANOA. RTD livre d’ailleurs en ce moment des Powerpack visant à la rénovation du groupe moto-propulseur des VAB. Tout comme pour Nexter avec le Caesar, RTD travaille localement avec l’industriel PT Pindad.

Mais le plus gros contrat revient cette année à l’Allemagne, avec la signature d’un accord portant sur du char lourd Leopard 2A6 et du véhicule de combat d’infanterie Marder de Rheinmetall. L’accord de principe porte sur pas moins de 130 blindés.

Bien d’autres étaient présent, dont Thales ou MBDA, qui présentait en partenariat avec PT Pindad, le Rudal Mistral, un blindé léger 4X4 muni de missiles Mistral pour la défense aérienne.

3 Comments

hamed adala 12 novembre, 2012 - 23:53

 37 canons ? étant donné que chaque bataillon recevra 13 canons et que l’école d’artillerie en recevra 1 à quelle(s) structure(s) seront destinés les 10 autres canons ? a moins que ce soit une erreur de saisie ,cordialement.

Siclad 23 novembre, 2012 - 10:32

Chaque bataillon est constitué de 3 batteries de 6 canons.
2x(3X6)+1 = 37  CQFD

L’Indonésie s’équipe avec du lourd | Veille Défense | Scoop.it 13 novembre, 2012 - 9:08

[…] Alors qu’en Europe, le baromètre économique tend vers le très gris, en Asie Sud Est, il est au vert! Le plus important salon d’armement régional, IndoDefence, vient de fermer ses portes à Jakarta sur un bilan positif. L’Indonésie est sur le point de lancer un vaste programme de remplacement de ses équipements […]  […]

Post Comment