Covid-19 : un premier pôle militaire de vaccination ouvrira lundi prochain

Le 12e RC mis à contribution en avril 2020 pour livrer du matériel sanitaire à 80 EHPAD et établissements de santé (Crédits photo : armée de Terre)

Share

Un premier pôle militaire de vaccination (PMV) contre le Covid-19 ouvrira ses portes le 12 avril à Olivet (Loiret), dans le cadre de l’opération Résilience. Son bon fonctionnement sera assuré par le 12e régiment de cuirassiers (12e RC) de l’armée de Terre, basé à Olivet.

Hormis les sept HIA déjà mobilisés, « la ministre des Armées a également demandé aux Armées de se tenir prêtes à faire plus », rappelait hier son porte-parole, Hervé Grandjean, lors d’un point presse hebdomadaire. Cet effort supplémentaire, annoncé auparavant par la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, Geneviève Darrieussecq, se manifestera la semaine prochaine avec l’ouverture d’un premier centre de vaccination géré par les militaires.

La ministre des Armées Florence Parly se rendra sur place ce lundi, pour une visite qui « confirme l’engagement du ministère des Armées aux côtés des Français pour lutter contre la pandémie ».

De 60 à 80 militaires du 12e RC y seront mobilisés pour l’accueil, le filtrage et l’accompagnement des personnes souhaitant se faire vacciner. Ils assureront également la gestion quotidienne et le soutien logistique du PMV. Le 12e RC avait été mis à contribution dès les premières semaines de la crise sanitaire, notamment pour la livraison de matériel sanitaire auprès de 80 EHPAD et établissements de santé.

Contrairement aux centres implantés dans les HIA, armés par environ 70 militaires du Service de santé des armées (SSA), les injections seront ici réalisées par du personnel soignant civil. Ce PMV sera, du moins dans un premier temps, ouvert cinq jours sur sept.

« À terme, ce pôle militaire de vaccination sera en mesure de vacciner jusqu’à 1000 personnes par jour », précisait à son tour le porte-parole de l’état-major des armées, le colonel Barbry.

« Nous pourrions évidemment aller au-delà. Les planifications sont en cours, nous discutons avec les Agences régionales de santé, avec les préfectures », ajoutait le porte-parole du ministère des Armées.

Et, de fait, d’autres options sont déjà sur la table. Selon France 3, au moins un autre centre de ce type devrait ouvrira dans les prochaines semaines, cette fois au Zénith de Dijon. L’accueil ainsi que la gestion logistique et administrative seront cette fois confiés au 511e régiment du train d’Auxonne (Côte-d’Or).