Canada : les camions sont dans l’ornière

Share

L’armée canadienne est actuellement engagée dans de vastes programmes de renouvellement de ses matériels terrestres. FOB s’est déjà fait l’écho de la compétition en cours pour la fourniture d’un Close Combat Vehicle (CCV), pour lequel Nexter propose son VBCI. Une autre compétition défraie la chronique chez nos cousins d’Outre-Atlantique, celle pour la fourniture d’environ 1500 camions logistiques dans le cadre du programme SMP (Standard Military Pattern).

Le gouvernement d’Ottawa vient en effet d’annuler une première compétition d’un montant de 800 millions de dollars canadiens visant le remplacement, à terme, de plusieurs milliers de poids lourds datant des années 80. Ce remplacement avait été qualifié d’urgent en raison des coûts de maintenance et du vieillissement mal contrôlé  des véhicules en service. Huit sociétés avaient été présélectionnées, dont le français Renault Trucks Defense allié à Mack pour proposer le Xerax 8×8.

Officiellement, la compétition repartirait de zéro pour permettre d’affiner le cahier des charges. Il semble en fait que les militaires canadiens aient eu les yeux plus gros que le ventre et soient aujourd’hui obligés de revoir leurs prétentions à la baisse pour mettre en adéquation le nombre de véhicules requis et leur budget. D’autres sources évoquent les réclamations d’un industriel qui auraient bloqué le processus de sélection. Quoi qu’il en soit, les huit présélectionnes peuvent remettre l’ouvrage sur le métier. Un nouvel appel d’offre est attendu dans le courant de l’année 2012, avec désormais une entrée en service repoussée à 2014. Ce qui fera dans le meilleur des cas six ans de retard pour ce programme lancé en 2006 et qui prévoyait à l’origine une entrée en service des premiers camions en 2008.

O tempora ! O mores !…