LOADING

Type de recherche

Le Glock 17FR arrive dans les régiments de l’armée de Terre

Partager

Plusieurs régiments de l’armée de Terre ont entamé la transition vers le pistolet semi-automatique Glock 17 Gen 5, rebaptisé Glock 17FR en France. En pointe, la 9e brigade d’infanterie de marine (9e BIMa) de Poitiers devient la première brigade à recevoir le successeur des PAMAS G1 et PAMAC 50.

En janvier 2020, le ministère des Armées retenait l’Autrichien Glock GmbH pour la fourniture de 74 596 pistolets. Un marché de 44 M€ décroché en association avec Sellier et Bellot (République tchèque) pour les munitions 9×19 mm et UTM (USA) pour les kits d’entraînement. Un an plus tard, le Glock 17FR arrive progressivement dans l’armée de Terre.  

Précurseur sur Scorpion avec le 3e RIMa, la 9e BIMa se retrouve à nouveau à l’avant-garde pour le pistolet de nouvelle génération. Trois de ses unités ont réceptionné une dotation initiale auprès de la 14e base de soutien du matériel (14e BSMAT), également basée à Poitiers : le 126e régiment d’infanterie (Brive-la-Gaillarde), le 2e régiment d’infanterie de marine (Champagné) et le 6e régiment du génie (Angers). Pour le 126e RI, les 520 exemplaires reçus correspondent à 50% de la dotation finale, précise l’armée de Terre.

La 14e BSMAT avait perçu un premier lot de 5000 Glock 17FR le 16 décembre dernier. En tant qu’unique pôle national de maintenance spécialisé dans l’électronique-armement, elle réalise depuis lors un travail de contrôle et de conditionnement des pistolets avant leur distribution dans les forces. L’objectif pour ses personnels civils et militaires ? Faire en sorte que les prochaines unités qui partiront en OPEX puissent partir avec leur nouvelle arme.

À terme, 80% du parc sera perçu par l’armée de Terre, 10% à l’armée de l’Air et de l’Espace et 8% à la Marine nationale. D’après le ministère des Armées, l’ensemble des forces sera équipé d’ici à 2022. Du côté de l’armée de Terre, chaque fantassin disposera alors d’un Glock 17FR en double dotation.

Hormis la version standard, une partie des Glock 17FR sera adaptée pour l’accueil d’un réducteur de son (RDS), d’un viseur MOS type point rouge et d’organes de visée rehaussés pour permettre le tir avec RDS. Selon un article paru l’an dernier dans le magazine Fantassins, ces modèles spécifiques équiperont les groupes commandos parachutistes (GCP), groupes commandos de montagne (GCM), sections d’aide à l’engagement débarqué (SAED) et unités cynotechniques.

Image : ADC Stéphane / armée de Terre

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *