LOADING

Recherche

De nouveaux fusils à pompe pour l’armée de Terre ?

Partager

L’armée de Terre se cherche de nouveaux fusils à pompe « à âme lisse de calibre 12 », révèle un appel d’offres publié hier. Pilotée par la SIMMT, la procédure envisage l’achat de plusieurs versions dont l’une orientée vers la lutte anti-drones.

Comme à l’accoutumée, ni cible, ni calendrier mais un besoin qui porterait sur trois versions de l’arme : canon court, canon long et canon anti-drone. Toutes trois subiront une batterie d’évaluations menée par la Section technique de l’armée de Terre (STAT), étape nécessaire au contrôle des exigences techniques.

L’enveloppe prévue s’étend de 440 000€ à 4,5 M€ pour les sept années de l’accord-cadre éventuellement conclu avec un opérateur unique. Avec un prix de départ de quelques centaines d’euros par unité, le volume envisagé est potentiellement élevé.

Un fusil Remington 870 Express Magnum dans les mains d’un légionnaire du 3e REI (Crédits : CNE Adrien/EMA/FAG/3e REI)

Ce projet d’acquisition insiste tout particulièrement sur le caractère européen de l’offre. Le candidat devra notamment détailler l’implantation et la mise en œuvre des moyens de production, « indispensable à la fabrication des canons et des culasses des fusils à pompe sur le territoire de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen ».

En dotation dans tant les unités spéciales que conventionnelles, le fusil à pompe reste peu répandu car réservé à des usages et environnements de mission spécifiques. Il est notamment en dotation aux 9e RIMa et 3e REI des Forces armées en Guyane, qui s’en servent, par exemple, pour l’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal.

Leur utilisation s’est par ailleurs naturellement étendue à la lutte anti-drones. Dès 2018, il avait été déployé à cette fin dans le cadre de l’opération Chammal pour renforcer la protection de la base aérienne projetée en Jordanie face aux drones malveillants. Les opérateurs de défense sol-air qui y sont déployés disposent de fusils Benelli Nova calibre 12 ainsi que de deux types de cartouches aux portées différentes, 0 à 80 mètres et 80 à 100 mètres. Un dispositif récemment élargi à l’escadron de protection de la base 125 d’Istres, qui mettra en œuvre le modèle Remington 870.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *