LOADING

Type de recherche

Belgique : l’Autrichien Achleitner fournira des véhicules civils blindés à la Défense

Partager

Des six candidats ayant soumissionné, la Défense belge a finalement sélectionné l’Autrichien Achleitner pour la fourniture de nouveaux véhicules civils blindés (CAV). Un marché en plusieurs tranches qui avait reçu l’aval du gouvernement belge en juillet dernier.

Le contrat correspondant a été notifié le 31 décembre pour 1,17 M€. Un montant correspondant à une tranche ferme initiale pour six SUV dont la notification devait justement intervenir en 2020. Le dossier CAV comprend un contrat ouvert pluriannuel pour l’assistance technique ainsi que plusieurs tranches conditionnelles que la Défense peut affermir pour porter sa flotte à 36 SUV et six pick-ups d’ici à 2026.

Achleitner l’aura notamment emporté sur les entreprises allemandes ASC Germany, STOOF International et Welp Farmingtons. Le « champion local », le Liégeois Carat Duchatelet, ne faisait pas partie des candidats retenus pour la seconde phase de cet appel d’offres. Les modèles retenus par la Défense n’ont pas été détaillés. À l’instar d’autres acteurs du segment, la gamme sécurité d’Achleitner comprend une version blindée du Land Cruiser 200 de Toyota, plateforme déjà opérée par les militaires belges.

L’appel d’offres présentait ces 4×4 blindés de manière succincte. Les deux types de plateformes présenteront un PTAC de 6 tonnes, une capacité d’emport d’au moins 750 kg pour le SUV et d’une tonne pour le pick-up. Tous deux doivent fournir une protection passive contre les projectiles balistiques, les mines et les IED et intégrer des équipements spécifiques sans présenter de différences remarquables par rapport au véhicule de base, discrétion oblige. Ils seront aérotransportables par A400M et C-130.

Les véhicules sont destinés à plusieurs utilisateurs, le Special Forces Group (SF Gp) et les renseignements militaires (SGRS) en tête mais aussi les détachements d’agents de sécurité (DAS). Unités ad hoc, les DAS assurent la sécurité des ambassades ou de personnalités belges dans certains pays à risque en appui du SPF Affaires étrangères. La Défense prévoit de déployer une dizaine de militaires dans ce cadre en 2021, essentiellement sur le continent africain.

Image : SF Gp

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *