Une première section de mortiers de 120 mm recréée dans l’infanterie française

Share

L’armée de Terre poursuit sa transformation, des commandements « Alpha » jusqu’aux régiments. Une section appui mortier de 120 mm vient ainsi d’être créée au sein de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (13e DBLE), marquant le retour de cette capacité dans les régiments d’infanterie. 

Après la formation des formateurs, place à celle des nouvelles sections appui mortier de 120 mm de l’infanterie. La 13e DBLE a ainsi formé la sienne entre fin avril et mi-mai. Une transformation qui place la Phalange magnifique « à la pointe de la réorganisation de l’armée de Terre de combat », a-t-elle annoncé sur les réseaux sociaux.

Dispensée par les bigors de la 4ème batterie du 3ème régiment d’artillerie de marine (3e RAMa), l’instruction s’est achevée le 10 mai par une série de tirs. La création de cette SAM120 marque « une étape importante vers le reversement de cette capacité d’appui-feu dans l’infanterie, conformément au plan du CEMAT », indiquait la Légion étrangère. 

Cette bascule se complète d’un volet matériel concrétisé au travers du programme SCORPION. Tractés à l’avenir par des Serval, les mortiers reversés dans l’infanterie seront bientôt remplacés par des Griffon MEPAC, version spécifique du blindé 6×6 équipée d’un mortier embarqué de 120 mm et dont 54 exemplaires ont été commandés au printemps 2022. 

Doté d’une portée de 13 km, le Griffon MEPAC sera livré à raison de huit pièces par régiment d’artillerie, de quoi équiper une batterie de tir au complet. Si le 3e RAMa aura été en tête sur la prise en main du Griffon véhicule d’observation d’artillerie (VOA), les huit premiers MEPAC seront quant à eux livrés prochainement au 11e régiment d’artillerie de marine (11e RAMa). 

Crédits image : 13e DBLE