Sagem bien placé pour le soldat du futur du Benelux

Share

La Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas ont décidé de s’associer pour lancer un programme commun pour fournir un équipement moderne à leurs fantassins, sorte de Felin pour le Benelux. Lancée fin 2011, la compétition est entrée dans sa dernière phase et Sagem est dorénavant en phase finale de négociation pour fournir le système du fantassin à ces pays. Fort du succès du Felin en France, Sagem a cependant développé une solution qui lui est différente, afin de répondre aux exigences du Benelux. Présenté au salon londonien DSEI , le programme baptisé « Smart Vest » comprend l’aspect vêtement, la protection et le système C4I (Command, Control, Communications, Computers an Intelligence) avec des contraintes de poids et d’encombrement ou de robustesse. « Cette compétition a permis à Sagem d’élaborer un nouveau concept » expliquait à FOB Patrick Curlier, directeur du département numérisation aéroterrestre chez Sagem. Ce nouveau programme est basé sur une radio nouvelle génération IP mobile multibandes réalisée en partenariat avec l’américain Raytheon. Associé à un calculateur, le système C4I ne compte qu’un seul boitier léger en plus de la batterie, qui intègre l’architecture centrée et dédiée au combat débarqué, « Le battle management system est extrêmement intuitif, voire plus que celui du Felin » assure Patrick Curlier, qui souligne également l’effort du français sur un « coût bas ».

Les livraisons devraient débuter dès 2015 pour les fantassins du Benelux, à raison de 5500 tenues pour les hollandais ; 4500 pour les Belges et 1000 pour le Luxembourg. La Smart Vest est également proposée au Canada, qui a un besoin exprimé pour 8000 systèmes du fantassins, le système français subit en ce moment des essais à Ottawa, qui révélera son choix fin 2014.

A noter, que les évolutions et nouveautés de Sagem devraient bénéficier au Felin français,  dès la prochaine version, la V1.3.

 

Photos: La Smart Vest présentée au salon DSEI (crédits: G Belan); et la fiche de présentation de Sagem (crédits: Sagem)