Les norvégiennes au service!

Share

Alors que l’ensemble des pays occidentaux, France en tête ont plutôt tendance à supprimer le service national obligatoire, la Norvège devrait bientôt devenir le seul pays en Europe à étendre son service militaire pour les femmes en temps de paix. En effet, tous les partis représentés au Parlement norvégien, à l’exception du petit Parti chrétien-démocrate, ont accepté de soutenir, la semaine dernière, une proposition du gouvernement de centre-gauche pour une conscription militaire dite  « neutre ». Dans la pratique, cela signifie que l’appel obligatoire sous les drapeaux d’un an pourrait être étendu aux femmes, probablement à partir de 2015, selon la proposition du ministère de la Défense Anne-Grete Stroem-Erichsen. Le parlement norvégien pourrait ainsi adopter assez rapidement le projet de loi, avec une large majorité attendue, même si, pour l’instant, aucune date n’a encore été fixée pour le vote. Cette proposition, présentée comme une nouvelle étape vers l’égalité des sexes, a pour but, également, de diversifier les compétences au sein de l’armée. Reste, que malgré un service qui est obligatoire, il y a beaucoup de norvégiens fraudeurs : seulement 8.000 à 10.000 jeunes sont appelés chaque année à effectuer leur service militaire sur les quelques 60.000 norvégiens théoriquement incorporables chaque année. Autre avantage: le fait que la conscription se féminise pourrait bien voir ce chiffre augmenter chez les jeunes hommes! Les conscrits sont choisis en fonction de tests physiques et psychologiques, ainsi que pour leurs motivations. Les femmes norvégiennes ont été autorisés à faire leur service militaire, sur une base volontaire depuis 1976. Elles représentent actuellement environ 10% des effectifs. Même avant la proposition du service militaire « neutre », le ministère de la Défense s’était  fixé comme objectif  20% de femmes dans les forces armées d’ici 2020. Enfin, autre contre-tendance, alors que les pays européens, dans leur grande majorité, réduisent leurs dépenses militaires, Oslo a décidé d’augmenter les siennes de 7% par an sur la période 2013-2016.