Le Higuard prend officiellement du service dans l'armée Singapourienne

Share

Après les AMX-10P, les Cougar et les missiles Mistral, c’est maintenant au tour du Higuard de Renault Trucks Defense (RTD) de confirmer l’importance des liens unissant l’industrie française de défense et la République de Singapour. Entré officiellement en service au sein des Singapore Armed Forces (SAF) à l’occasion du 50ème anniversaire du 2nd People’s Defense Force (2 PDF), le Higuard est un véhicule de transport de troupe de type MRAP combinant à la fois l’excellente mobilité du Sherpa 6×6 et un haut niveau de protection.
 

Higuard/Peackeeper PRV des SAF – Renault Trucks Defense


 
Le Higuard a officiellement été  déclaré opérationnel le 8 juillet 2015 par le Ministre de la Défense Singapourien, Dr. Ng Eng Hen et remplacera les vieux V-200 dans le cadre du programme « Protected Response Vehicle ». Selon RTD, « Une quarantaine de véhicules, officiellement dénommées Peacekeeper PRV [Protected Response Vehicle], viendront équiper le 2nd People’s Defense Force, une unité chargée de protéger les installations sensibles et de coordonner les ressources militaires en cas de crise. »
 
Basé sur un chassis de camion tactique Sherpa Medium 6×6, le niveau de protection du Higuard (type STANAG 4569), notamment grâce à sa caisse en « V », le met intégralement à l’épreuve des tirs, des mines et des EEI (Engin explosif improvisé).
 
Son volume de 15 m3 et sa charge utile de 4 tonnes lui permettent de transporter jusqu’à 10 hommes entièrement équipés en plus de l’équipage.
 
La protection rapprochée du Higuard/Peacekeeper PRV est assurée par une tourelle télé-opérée, sur laquelle le client peut monter trois types d’armement : un lance-grenades automatique de 40 mm, une mitrailleuse lourde de 12.7 mm ou une mitrailleuse légère de calibre 7.62 mm. Dôté d’un réservoir de 255 litres, le Higuard a une autonomie de 850 km et est aérotransportable, notamment par Airbus A400M.
 
Après le Qatar, qui, en 2012, avait commandé 22 Higuard pour ses forces de sécurité, Singapour devient donc le second client à l’export pour ce type de véhicule.