KNDS et EURENCO mobilisés pour une commande européenne d’obus de 155 mm

Share

Plusieurs pays européens se sont accordés pour commander conjointement des obus d’artillerie de 155 mm. Un effort combiné valorisé à plus de 1,6 Md€ et qui mobilisera une dizaine d’industriels européens, dont KNDS et EURENCO. 

Neuf acteurs de la filière munitionnaire européenne vont se partager une enveloppe de 1,618 Md€ réunie par sept pays pour la fourniture de coups complets et d’éléments d’obus de 155 mm. Détaillé ce matin, ce marché conjoint est le résultat d’un processus engagé en mars 2023 avec la création par l’Agence européenne de défense (AED) d’un dispositif d’accélération des acquisitions conjointes de munitions d’artillerie. 

Le but de ce mécanisme établi pour deux ans ? Accélérer sur le recomplètement des stocks nationaux en agrégeant les besoins et en générant des économies d’échelle mais aussi, si l’État bénéficiaire le décide, perpétuer l’appui militaire à l’Ukraine. Il se focalise sur des munitions compatibles avec quatre systèmes produits en Europe et accessoirement en service dans l’armée ukrainienne : le PzH 2000 allemand, le Krab polonais, le Zuzana slovaque et le CAESAR français. Six mois après, neuf contrats cadres étaient actés avec autant d’industriels*. Il faudra attendre huit mois supplémentaires pour en connaitre le détail, finalement publié ce matin. 

Parmi les bénéficiaires des 36 lots répartis au travers d’un « contrat-cadre multiple en cascade » notifié par l’AED, les filiales munitionnaires française et italienne de KNDS mais aussi le spécialiste des poudres et explosifs EURENCO. KNDS Italie et Rheinmetall se partageront la majorité de l’enveloppe. Tous deux ont été retenus pour un lot de 1 Md€ visant la production de coups complets pour le PzH 2000. KNDS France décroche quant à lui un marché de 100 M€ pour la fourniture de coups complets pour le CAESAR. 

KNDS France livrera également des charges modulaires et des obus hautement explosifs (HE) muratisés, dont certains dotés d’un dispositif « base bleed » pour en accroître la portée. S’y ajoutent deux commandes de 15 M€ confiées à KNDS Italie pour la livraison de charges modulaires. Les deux filiales embarquent également sur d’autres lots attribués à plusieurs industriels. Quant à EURENCO, ses équipes produiront des charges modulaires pour un montant combiné de 15 M€. 

Ce mille-feuille de commandes donne lieu à des « entrecroisements » souvent peu visibles entre munitions et systèmes, signe d’une meilleure standardisation entre fournisseurs européens. Ainsi, KNDS France fabriquera des obus HE-ER et des fusées à percussion pour le PzH 2000. Et vice-versa, Rheinmetall étant commissionné pour des obus, des fusées et des allumages d’amorce à destination du CAESAR. 

*KNDS Fr, KNDS It, NAMMO, Junghans, Rheinmetall Expal Munitions, EURENCO, Zaklady Metalowe Dezamet, Rheinmetall Waffe Munition, Meccanica per l’Elettronica e Servomeccanismi Spa