Invictus Games: Harry met les blessures psychiques en lumière

Share

« Vous verrez des choses qui dans les années passées n’auraient juste pas été possibles. Vous verrez des gens qui auraient dû mourir sur le champ de bataille, mais qui au contraire, sont en course vers l’or sur la piste ou dans la piscine. Ecoutez-moi avec attention : vous serez inspirés, vous serez émus et … vous serez divertis. Jouons un sacré spectacle à la mémoire de tous nos camarades qui y sont restés. ‘Invictus’ nous sommes !« 

SAR le prince Harry ouvrant les Invictus Games 2016

Avec ces mots (invictus en latin pour invaincu), SAR le Prince Harry a ouvert ses deuxièmes Jeux Invictus pour les blessés ou les malades militaires actifs ou anciens combattants, hier (8 mai) à Orlando, en Floride. La compétition sportive commence aujourd’hui. Certains s’étonneront peut-être qu’un certain nombre parmi les athlètes participants semblent exempt de handicap physique : ce sont les hommes et les femmes souffrant de stress post-traumatique (PTSD) et d’autres blessures psychiques. Le prince Harry a tenu à mettre la lumière sur ces blessés lors de son speech inaugural :

« Pendant que j’ai votre attention, je veux parler brièvement d’un sujet qui, pour beaucoup trop d’entre vous, est enveloppé de honte et de peur. Une question aussi importante pour autant d’entre vous qui nous regardez à la maison que pour ceux qui sont présent dans ce stade ici ce soir.

Ce ne sont pas simplement des blessures physiques que nos compétiteurs Invictus ont surmontées. Chacun d’entre eux a eu à confronter des défis émotionnels et mentaux énormes. Quand nous nous mettons debout pour ovationner un concurrent à qui il manque des membres, époumonons nous aussi pour l’homme qui a surmonté une anxiété si grave qu’il ne pouvait plus sortir de chez lui. Encourageons la femme qui a combattu le stress post-traumatique et célébrons le soldat suffisamment courageux pour demander de l’aide pour soigner sa dépression.

Au cours des quatre prochains jours, vous apprendrez à connaître ces concurrents étonnants. Ils ont su admettre qu’ils ont lutté avec leur santé mentale, et ils ont su obtenir l’aide dont ils avaient besoin.

Pour ceux d’entre vous qui nous regardez à la maison et qui souffrent d’une maladie mentale en silence – que vous soyez ancien combattant ou civil, une maman ou un papa, un adolescent ou un grand-parent – j‘espère que vous verrez la bravoure de nos champions Invictus qui ont confronté leurs blessures invisibles, et, j’espère, qu’ils vous inspireront à demander l’aide dont vous avez besoin. »

Des athlètes d’Afghanistan, d’Allemagne, d’Australie, du Canada, du Danemark, d’Estonie, des États-Unis, de France, de Géorgie, d’Irak, d’Italie, de la Jordanie, de la Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas et du Royaume-Uni sont en compétition dans 10 sports différents: tir à l’arc, athlétisme, force athlétique, natation, cyclisme, aviron (rameur en salle), basket fauteuil, tennis fauteuil (nouveau cette année) rugby fauteuil et volley assis.

Ne faisant pas vraiment partie des Jeux mais récompensé néanmoins par une médaille d’or (la première des Jeux), le challenge de conduite a été remporté par le duo français Henry Rebutent (dont on a écorché le nom dans la vidéo ci-dessus) et Philippe Robert, membres de la délégation française, comprenant 30 athlètes et un remplaçant. Ils sont accompagnés de six officiers du Centre national du sport de la Défense (CNSD) de Fontainebleau et ils ont pu inviter pour les soutenir leurs familles et/ou leurs amis.

Comme les 469 autres participants, les athlètes n’ont pas le statut de sportif de haut niveau, mais répondent au classement « Élite ». L’idée du prince Harry quand il a crée la fondation Invictus Games en 2013 n’était pas de transformer ces athlètes en professionnels mais simplement d’utiliser le sport comme un moyen pour les encourager sur la route vers leur guérison et l’adaptation à leur handicap; une façon de soutenir ceux qui ne se trouvent qu’au début de ce cheminement; comme un moyen pour que le public puisse montrer son soutien aux hommes et aux femmes qui ont souffert pour défendre leur pays.

Ci-dessous vous trouverez la liste des 31 athlètes français (A = Armée; M = Marine; AA = Armée de l’air; G = Gendarmerie; C = civil de la Défense) qui participent tous pour la première fois aux Jeux Invictus, sauf mention contraire :

Alain Akakpo

Alain Akakpo (C), né le 24/08/1984 à Montluçon, a perdu un avant-bras en mai 2004, lorsque une grenade a explosé au cours d’un entraînement. Il a remporté les médailles d’or au 100m et 200m des Jeux mondiaux militaires d’été 2015. Il a également remporté les médailles d’or au 100m et 200m des Jeux Invictus 2014 et l’argent au 4x100m. Cette année, il participe également au volley assis.

Cédric Arci

Caporal-chef Cédric Arci (A), né le 19/12/1973 à Sens, a subi un traumatisme crânien lors d’une séance de formation au combat en décembre 2005. Il participe au basket fauteuil, au cyclisme, à la natation et à l’aviron.

Benjamin Atgie

Caporal-chef Benjamin Atgie (A), né le 06/01/1988 à Créteil, a perdu sa jambe gauche le 19 février 2011 dans une attaque à la roquette en Afghanistan. Il a remporté la médaille de bronze au 100m des Jeux mondiaux militaires d’été 2015 et une médaille d’argent basket fauteuil aux Invictus Games 2014. Cette année, il participe au basket fauteuil, à la natation, à l’athlétisme et à l’aviron.

Eric Baudrit

Capitaine Eric Baudrit (A), né le 13/03/1971 à Nantes, a eu la moitié de sa main droite arrachée en 1993 lors d’un entrainement au combat par un simulateur de tir d’infanterie, il a également été blessé par l’onde de choc. Il a remporté une médaille d’or par équipe en tir à l’arc aux Jeux mondiaux militaires d’été 2015. Il participe au tir à l’arc, au volley assis, à la natation et à l’aviron.

Marion Blot

Caporal Marion Blot (A), née le 13/09/1984 à Caen, blessée au genou en février 2009 lors d’une marche nocturne, se fait opérer, mais en Mars 2013 les tunnels osseux du fémur et du tibia s’effondrent, la laissant en fauteuil roulant. Elle participe à la force athlétique, à la natation, à l’athlétisme et à l’aviron.

Damien Brou

Damien Brou (C), né le 12/09/1977 à Pontoise, chute dans un ravin en avril 2000 se fracturant une vertèbre, le laissant avec les mollets innervés et des problèmes d’équilibre. Il participe à la natation et au cyclisme.

Thomas Brun

Caporal-chef Thomas Brun (A), né le 15/03/1987 à Carcassonne, a eu en avril 2011 le pied gauche arraché et les jambes polycriblées après avoir marché sur une mine antipersonnel en Afghanistan. Depuis il souffre aussi de PTSD. Il a remporté la médaille de bronze au lancer du poids et au lancer de disque aux Jeux Invictus 2014; cette année il participe également à la force athlétique, ainsi qu’au basket fauteuil, à l’aviron et à l’athlétisme.

Laurent Catelain

Laurent Catelain (C), né le 29/03/1959 à Le Havre, a été blessé en août 2011 par un engin explosif improvisé (IED) en Afghanistan, ce qui a finalement aboutit à l’amputation de sa jambe droite. Il participe au cyclisme, à l’aviron, au basket fauteuil et au volley assis.

Laurent Charlot

Caporal-chef Laurent Charlot (A), né le 14/09/1983 à Marignane, a souffert en février 2011 d’une triple fracture malléolaire à la cheville droite et d’un tendon sectionné dans une explosion IED en Afghanistan. Il participe à l’aviron, à la force athlétique et au volley assis.

Florian Cieplak

Gendarme Florian Cieplak (G), né le 18/05/1984 à Cahors, a eu deux nerfs et une artère sectionnés dans son biceps droit par balle, en Guyane. Il participe au tir à l’arc, au volley assis et à l’aviron.

Michaël Courtois

Caporal-chef Michaël Courtois (A), né le 17/12/1987 à Hyères, souffre de stress post-traumatique après une projection de sept mois en Afghanistan entre 2011 et 2012. Il participe à l’athlétisme et au volley assis.

Linda Coyac

Caporal-chef de 1re classe Linda Coyac (A), née le 17/08/1981 à Redon, est gravement blessée dans un accident de la route en Novembre 2003. Elle participe au tir à l’arc, à la natation, à l’athlétisme, à l’aviron et au volley assis.

François-Xavier David

Maréchal des logis chef François-Xavier David (G), né le 08/09/1985 à Pau, a été blessé en août 2011 à la jambe droite et aux deux bras par une explosion IED en Afghanistan. Il joue au volley assis, et participe à la natation, à l’athlétisme et à l’aviron.

Sébastien David

Premier-maître Sébastien David (M), né le 25/01/1978 à Ussel, souffre de trois blessures : l’une à l’épaule, l’autre au genou, et un tassement des lombaires, de sorte qu’il ne peut plus embarquer sur un bâtiment de la marine nationale. Il participe au tir à l’arc, au basket fauteuil, à la natation et à l’aviron.

Julien Escobar

Caporal-chef Julien Escobar (A), né le 03/11/1980 à Chambéry, a perdu presque toute sa main droite en décembre 2004, lors de l’explosion d’une grenade pendant un exercice de combat. Il participe à l’athlétisme, au tir à l’arc, au volley assis et à l’aviron.

Fabien Frily

Gendarme Fabian Frily (G), né le 10/11/1982 à Rillieux-la-Pape, a été blessé en août 2011 par un IED en Afghanistan qui a fracturé son avant-bras et atteint un nerf radial, le laissant aussi avec un stress post-traumatique. Il participe à l’athlétisme, au tir à l’arc, au basket fauteuil, à l’aviron et à la natation.

Frank Gibot

Adjudant Frank Gibot (G), né le 03/06/1969 à Soissons, souffre de stress post-traumatique après un long déploiement en Afghanistan. Il participe au tir à l’arc et à l’aviron et joue au volley assis.

Jonathan Hamou

Sergent Jonathan Hamou (AA), né le 23/04/1986 à Salon-de-Provence, a perdu ses deux mains en octobre 2013 lors de l’explosion d’une grenade. Il participe à l’athlétisme, à la natation et à l’aviron.

Hervé Labarta

Adjudant Hervé Labarta (A), né le 02/06/1978 à Bayonne, a subi de multiples blessures en février 2013 lors d’une explosion de grenade au Mali. Il fait du cyclisme, de l’aviron et joue au basket fauteuil.

Céline Larrere

Caporal-chef de 1re classe Céline Larrere (A), née le 05/05/1981 à Orthez, souffre de PTSD depuis Novembre 2004 et le bombardement du lycée Descartes à Bouaké, en Côte d’Ivoire. Elle fait de l’athlétisme, de la natation, de l’aviron, du cyclisme et joue au volley assis.

Djamel Mastouri

Djamel Mastouri (C), né le 17/01/1972 à Paris, est devenue hémiplégique (paralysé d’un côté du corps) après un accident vasculaire cérébral (AVC) à l’age de trois ans. Déjà sportif de haut niveau avant son service militaire, il a depuis continué sa carrière à la fois dans l’armée et comme sportif. Il participe à l’athlétisme, à l’aviron et au volley assis.

Mickaël Mayali

Mickaël Mayali (C), né le 26/02/1988 à Dakar ( Sénégal), a du subir une amputation du pied gauche suite à un accident à bord du porte-avions Charles de Gaulle. Pour sa deuxième participation aux Jeux Invictus ce grand sportif fait de l’athlétisme, de l’aviron et joue au basket fauteuil.

Raphaël Perriraz

Adjudant Raphaël Perriraz (G), né le 29/09/1974 à Montpellier, est touché en juin 2012 au bras droit et au genou gauche par balle en Guyane. Il participe au tir à l’arc, à l’aviron et au basket fauteuil.

Sébastien Peyen

Sébastien Peyen (C), né le 21/07/1978 à Denain, a subi un AVC en 2001 à l’école de gendarmerie de Tulle le laissant hémiplégique et en fauteuil roulant pendant plusieurs mois. Il a maintenant récupéré une partie de sa motricité. Il participe à l’athlétisme et à l’aviron.

Pascal Pilard

Caporal-chef Pascal Pilard (A), né le 05/03/1966 à Issy-les-Moulineaux, a été blessé en septembre 2008 par un IED en Afghanistan. Il est un ancien champion de boxe et de judo et le remplaçant de l’équipe.

Henry Rébujent

Henry Rébujent (C), né le 31/03/1968 à Perpignan, a subi des blessures aux jambes en septembre 2005 lorsque son véhicule roule sur une mine anti-char. L’explosion lui laisse aussi de sérieuses lésions auditives. Il est le Vice-champion de France 2012 vélo handi en ligne, le Champion de France 2012 vélo handi chrono et a remporté la médaille de bronze aux derniers Jeux Invictus pour le cyclisme en ligne. Il participe, naturellement, au cyclisme, mais aussi à l’athlétisme, à l’aviron et au volley assis.

Philippe Robert

Le sergent-chef Philippe Robert (A), né le 09/12/1987 à Paris a eu un accident de moto en janvier 2010. Il a remporté la médaille d’or du 100m et la médaille d’argent du 200m aux derniers Jeux Invictus. Cette année il participe à l’athlétisme, à l’aviron et au basket fauteuil.

Franck Robin

Major Franck Robin (G), né le 06/01/1978 à Montbrison, est paraplégique depuis septembre 2011 quand sa moelle épinière est sectionnée par une balle en Guyane. Lors des derniers Jeux Invictus il a remporté deux médailles d’or en cyclisme et cette année, en dehors du cyclisme, il participe également à l’aviron et au basket fauteuil.

Émeline Saint-Georges

Infirmière Émeline Saint-Georges, née le 20/06/1987 à Rosny-sous-Bois, a subi un traumatisme crânien et plusieurs fractures dans un accident de la circulation en mai 2013 en Côte-d’Ivoire. Sportive accomplie, elle participe à la natation, au cyclisme et à l’athlétisme.

David Travadon

Adjudant-chef David Travadon (A), né le 07/06/1977 à Guingamp, a perdu son œil gauche, subi de multiples blessures au visage et à l’avant-bras droit en novembre 2009 lors de l’explosion d’une mine au Liban. Un athlète confirmé, il se remet très vite au sport, s’investissant beaucoup pour les autres ce qui lui vaut d’avoir été choisi comme capitaine de l’équipe de la sélection française des Invictus Games 2016. Il a remporté la médaille d’or du 1500m et la médaille d’argent en cyclisme aux derniers Jeux Invictus. Cette fois, il participe encore à l’athlétisme et au cyclisme.

Jocelyn Truchet

Le sergent-chef Jocelyn Truchet (A), né le 27/03/1985 à Saint Jean de Maurienne, a perdu sa jambe gauche en mai 2010 dans une explosion IED en Afghanistan. Il participe à l’athlétisme, à l’aviron, au tir à l’arc et au volley assis.