De nouveaux yeux pour le char Leclerc

Share

Les chars Leclerc de l’armée de Terre verront mieux et plus loin, résultat d’un contrat attribué à Nexter (KNDS) et Safran Electronics & Defense pour le développement et l’intégration de nouveaux viseurs au profit du chef de char et du tireur. 

Réunis au sein d’un groupement momentané d’entreprise, Nexter et Safran numériseront « le cœur optronique du système d’arme du char Leclerc, pour accroitre le flux de données et fournir des images de très haute qualité dans toutes les conditions », explique un communiqué conjoint diffusé ce matin. Un enjeu concrétisé au travers d’un nouveau marché distinct de celui engagé pour la rénovation des Leclerc.

Mentionné en avril dernier par le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), le général Pierre Schill, cet effort de modernisation comprend le remplacement de la régie vidéo analogique du char par une nouvelle régie video numérique. Côté tireur, le viseur recevra « des senseurs optroniques de dernière génération et une nouvelle électronique ». Ces senseurs, ce sont la caméra thermique SATIS GS HD+ de Safran E&D et un télémètre laser fourni par Safran Vectronix. La réalité augmentée ne fait quant à elle pas partie du périmètre.

Côté chef, le viseur sera remplacé par un viseur PASEO de Safran, une gamme retenue pour le Jaguar du programme SCORPION mais aussi pour le programme « Mobile Protected Firepower » (MPF) de l’US Army. Filiale stéphanoise du groupe KNDS, OPT-Sys apporte un monoculaire numérique qui servira d’interface entre le chef de char et son nouveau viseur. L’ensemble permettra à l’équipage « de détecter, d’identifier et de cibler un objectif à plusieurs kilomètres avant de l’engager ». 

Selon la nouvelle loi de programmation militaire, 160 chars Leclerc rénovés (XLR) seront en service dans l’armée de Terre d’ici à fin 2030 et 200 à horizon 2035. Treize Leclerc XLR ont été livrés en 2023 et le premier des 21 attendus en 2024 est d’ores et déjà sorti de la ligne de Roanne. De quoi progresser dans la perception par les régiments. Un premier exemplaire rénové est ainsi parvenu à l’automne dernier au 501e régiment de chars de combat de Mourmelon. Sauf écueil majeur, cette année sera aussi celle de la commande d’une dernière tranche de 100 Leclerc XLR.