Amertume afghane

Share

Six mois avant de quitter le pouvoir et un an avant le retrait des dernières troupes de l’Otan de son pays, le président afghan Hamid Karzai s’est laissé aller à quelques remarques cinglantes dans les médias britanniques sur le travail de l’Otan dans son pays au cours des douze années écoulées. « Le travail de l’Otan s’est soldé dans le pays par beaucoup de souffrances, beaucoup de pertes en vies humaines et aucun progrès parce que le pays n’est pas sûr » a-t-il expliqué en substance  à la BBC.

Selon lui, les troupes occidentales se sont focalisées sur la sécurisation des villages, causant de nombreuses victimes civiles, plutôt que d’essayer d’éradiquer les bases des Talibans dans le Pakistan voisin.

« Je ne suis pas heureux de dire que la sécurité n’est que partielle. Ce n’est pas ce que nous recherchons. Nous voulions une sécurité totale et une guerre implacable contre le terrorisme » a-t-il ensuite ajouté.

Des propos qui font grincer des dents en Grande-Bretagne où 444 soldats ont perdu la vie en Afghanistan, avec plusieurs milliers d’autres blessés.  D’autant qu’Hamid Karzai annonce maintenant que la priorité pour la fin de son mandat sera de rechercher un accord avec les Talibans qui pourraient, selon lui, prendre un rôle officiel au sein d’un futur gouvernement afghan. Tout ça pour ça, effectivement…