Russia Arms Expo 2015: Quand discrétion rime avec innovation

Share

Une semaine après notre aventure polonaise, FOB est maintenant en Russie pour le salon Russia Arms Expo 2015, qui fête cette année son 10ème anniversaire. Contrairement au salon MSPO, il sera difficile ici de mettre en avant une industrie de défense française qui, tensions diplomatiques obligent, se veut désormais discrète sur le territoire russe. Si l’industrie de défense russe tend à se montrer discrète à l’étranger, celle-ci n’hésite pas à déployer tout son savoir-faire au sein de ses frontières, prouvant par là que discrétion peut également rimer avec innovation.
 

 
Cinq mois jour pour jour après leur première apparition publique officielle, à l’occasion du « Jour de la Victoire » Russe, les fameux T-14 Armata, T-15 BMP et 2S35 « 2S35 Koalitsiya-SV » ont fait leur première apparition en salon cette semaine à RAE 2015, monopolisant largement l’attention du public. Barricadé derrière deux rangées de barrières, surveillés en permanence par trois militaires, les trois nouvelles plateformes resteront muettes, tant le baillon imposé par UralVagonZavod empêche les détails techniques de filtrer. Inutile donc de s’attarder sur ces trois nouveaux véhicules qui, bien qu’ayant déjà fait couler beaucoup d’encre, n’occultent en rien la présence d’innovations « Made in Russia ».
 

Les fameux T-14 Armata, T-15 BMP et 2S35 Koalitsiya-SV, vedettes de Russian Arms Expo 2015


 
La famille de véhicules blindés chenillés Kurganets-25 vient, par exemple, de s’agrandir avec la présentation d’une nouvelle variante de dépannage. Basée sur le même chassis que les versions BMP (véhicule de combat d’infanterie) et BTR (transport de troupe), le petit dernier de la famille Kurganets présente un design similaire à la version APC, la tourelle télé-opérée de 7.62mm ayant été déplacée sur la droite du chassis afin de laisser la place à une grue de dépannage. À l’image des versions BTR et BMP, destinées à remplacer les vénérables véhicules blindés de la famille BMP, cette version dévoilée avant-hier en Russie remplacera à terme le BREM-2.
 

Une nouvelle variante de dépannage du véhicule blindé Kurganets présentée en maquette en Russie


 
 
La gamme de BMP-3 s’élargit également avec la présentation de trois nouvelles tourelles télé-opérées destinées en autres au célèbre véhicule de combat d’infanterie. Déclinées en 57 mm , 100 mm et 125 mm et toutes deux télé-opérées, ces tourelles sont également équipées d’une mitrailleuse coaxiale de 7.62 mm. La version 57 mm, basée sur la tourelle AU-220M, a la particularité de pouvoir attaquer à la fois des cibles terrestres et des cibles aériennes. Plus musclée, la version 125 mm s’appuie sur un canon 2A75, déjà en usage sur le chasseur de char russe 2S25 Sprut-SD. Après les T-14, T-15, et les rumeurs concernant la tourelle du 2S35, le parc blindé russe semble se diriger résolument vers le « tout télé-opéré ».
 

Le célèbre BMP-3 équipé de la tourelle télé-opérée AU220M et son canon de 57 mm


 
Enfin, le véhicule de transport de troupe BTR-80 s’offre une cure de jouvence avec le dévoilement par UralVagonZavod d’un nouveau kit de modernisation qui semble tout particulièrement destiné aux « pays chauds ». Élément principal de kit, la tourelle télé-opérée 6S21 est équipée d’une mitrailleuse lourde KPVT de 14.5 mm, de systèmes optiques à visions infrarouge et thermique, ainsi que d’un télémètre laser intégré. Comprenant également un système de complet de vidéo surveillance SVN-2, un blindage renforcé  de type AO3 et un blindage cage destiné à améliorer la protection contre les armes de type RPG, l’ensemble semble destiné à adapter le BTR-80 aux nouveaux paradigmes de la guerre moderne, particulièrement axée sur le combat en environnement urbain.
 

UralVagonZavod présente un nouveau kit de modernisation pour le BTR-80


 
Détail non négligeable, le kit de modernisation présenté cette semaine en Russie présente en outre un système d’air conditionné… Au vu des caractéristiques précitées et des délégations croisées auprès du BTR-80 modernisé exposé, il y a fort à parier que ce kit pourrait prochainement faire les joies de l’une ou l’autre armée de la zone MENA.