Mack Defense entame 2016 dans la tourmente

Share

Mack Defense vit un début d’année 2016 déplaisant. En cause : l’un des récents succès de cet entreprise, filiale américaine du suédois Volvo Group Governmental Sales, lui est contesté par un autre américain, Oshkosh Defense, qui se plaint très officiellement de la procédure d’attribution de ce contrat majeur : le « Medium Support Vehicle System (MSVS) Standard Military Pattern (SMP) program ». Celui-ci a été attribué à Mack Defense le 16 juillet 2015 par le ministère des Travaux publics et Services gouvernementaux canadien. Il concerne la livraison de 1500 camions 8×8, 300 remorques et près de 150 kits de protection. 

Mack Defense concrétisera-t-il la livraison de 1500 camions aux forces armées canadiennes? (Crédit photo: Mack Defense)


 
« Après un examen approfondi au cours des cinq derniers mois, Oshkosh a conclu qu’il existe d’importantes questions à propos de la conduite des tests et évaluations du programme MSVS SMP […] », a annoncé Oshkosh Defense dans un communiqué diffusé le 14 janvier dernier. Une première plainte, déposée en novembre 2015, avait essuyé un refus de la part du Tribunal Canadien du Commerce Extérieur (TCCE) le 4 janvier. Oshkosh Defense a donc réitéré sa plainte 10 jours plus tard, conformément à la loi canadienne. La plainte va maintenant être examinée par le TCCE, mais aucun détail additionnel n’a jusqu’à présent été communiqué par le tribunal concerné, ajoute le quotidien Ottawa Citizen.
 
Qu’elle se justifie ou non, cette plainte met néanmoins le doigt sur un processus d’acquisition problématique. Outre Oshkosh, Raytheon et d’autres avaient déjà fait part de leur frustration face à des clauses jugées parfois « arbitraires ». Réagissant à la plainte d’Oshkosh dans un communiqué officiel, Judy Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement du Canada, s’est dite concernée par la nécessité d’assurer une procédure équitable, efficiente et efficace. « Je suis déterminée à rendre plus faciles de faire affaires avec le gouvernement du Canada en modernisant les pratiques d’attribution de marchés afin qu’elles soient plus simples et moins fastidieuses, » a-t-elle ajouté.
 
Malgré les procédures judiciaires engagées, le ministère de la Défense nationale canadien a déclaré que la procédure d’acquisition suivrait son cours. La phase de test du premier camion de Mack Defense commencera bientôt et continuera pendant la majeure partie de l’année 2016, a précisé Evan Koronewski, porte-parole du ministère.
Cinq versions de camions doivent être livrées : cargo, camion grue, véhicule de manutention, camion de dépannage et de réparation, et camion d’artillerie.
Les prochaines étapes clefs sont les livraisons initiales, prévues pour le printemps 2017 avant les livraisons finales à l’automne 2018.