L’US Army met ses pilotes à la diète…

Share

La principale base d’instruction de l’US Army Aviation, à Fort Rucker (Alabama), emploie environ 400 civils, parmi lesquels une majorité de pilotes instructeurs. Ces instructeurs sont en charge de l’entrainement ab initio des futurs pilotes d’hélicoptères de l’US Army. Selon cette dernière, la surcharge pondérale de certains instructeurs pèserait sur les performances de appareils et les consommations. Pour réduire sa facture de carburant, l’US Army entend donc limiter à 250 pds (113 kg) le poids maximal des instructeurs. L’encadrement militaire de Fort Rucker explique également que lorsque l’équipage dépasse une certaine limite, les camions d’avitaillement doivent revenir aux hélicoptères pour enlever quelques dizaines de kilogrammes de carburant avant la mise en route. Perte de temps et d’argent dénonce l’US Army. Cette dernière avait mis les pieds dans le plat en septembre dernier, annonçant qu’elle prendrait des mesures (stricto sensu) dès le mois suivant. A partir de maintenant, les instructeurs dépassant la limite des 113 kg seront automatiquement placés en congés. Faute de revenir sous la barre fatidique, ils pourraient même perdre leur emploi. Les pilotes civils représentés par un syndicat ont essayé de s’opposer à cette limitation, mais sans succès à ce jour. Ils expliquent gérer jusqu’à présent les surcharges pondérales en associant les instructeurs les plus lourds aux élèves les plus légers… Ils se plaignent également que la mesure affecte aussi les instructeurs sur simulateurs, avant de faire remarquer que les hommes de plus de 113 kg ne sont pas nécessairement « gros et gras », mais simplement costauds. « Un peu enveloppés » aurait dit le héros gaulois d’une célèbre bande dessinée…

En illustration : Jek « Piggy » Porkins, pilote de chasseur X-Wing, rebelle et bien portant… 

1 Comment

L’US Army met ses pilotes à la diète… | Veille Défense | Scoop.it 4 avril, 2013 - 10:28

[…] La principale base d’instruction de l’US Army Aviation, à Fort Rucker (Alabama), emploie environ 400 civils, parmi lesquels une majorité de pilotes instructeurs.  […]

Post Comment