La DARPA s’attaque à l’industrie du confetti…

Share


La DARPA, l’agence de recherche du Pentagone, a souvent des idées bizarres. Mais celles-ci ont l’avantage de faire travailler les chercheurs du monde civil au profit de la Défense, selon des scénarios ludiques. En ces lendemains de réveillon, FOB se fait l’écho d’un programme de saison, le recollage de confettis. Ou plutôt, de façon plus sérieuse, la reconstruction de documents passés à la broyeuse. Une industrie qui n’est pas vraiment nouvelle, mais à laquelle la DARPA a souhaité donner un nouvel élan en augmentant le niveau de difficulté.

 

En novembre dernier, l’agence américaine a donc organisé une compétition dotée d’un prix de 50.000 dollars : il s’agissait de reconstituer en moins de cinq semaines cinq documents à partir de 10.000 bouts de papiers de la taille d’un confetti. Pas moins de 9000 compétiteurs se sont inscrits et c’est une équipe de trois informaticiens qui a finalement emporté le morceau grâce notamment à l’écriture d’un logiciel d’assemblage d’images novateur.

 

L’objectif final est bien évidemment de proposer au Pentagone des façons innovantes de reconstituer des documents détruits ou bien, à contrario, de l’aider à mieux détruire les siens. A noter que si l’équipe gagnante a su mettre en place une solution innovante, certains ont fait appel à des techniques plus classiques en faisant travailler en batterie des équipes de retraités amateurs de puzzle… On aurait tort de se moquer, puisque de Saigon à Téhéran, en passant par l’USS Pueblo, on sait que les Américains furent régulièrement victimes de la main d’œuvre à bas coût et de la légendaire patience asiatique pour la reconstitution de ses documents confidentiels. Une chose est aujourd’hui certaine : les machines lacérant les documents dans un seul sens ne suffisent plus à garantir une destruction efficace. Une lacération suivant plusieurs axes est plus efficace mais ne saurait pas non plus garantir la confidentialité. Quand la combustion des documents est impossible, une recette classique est de faire macérer les bouts de papier lacérés pendant une heure ou deux dans de l’eau, de bien mélanger et d’utiliser la bouillie obtenue pour confectionner des objets en papier mâché permettant d’égayer les tristes bureaux. Efficace, ludique, mais encore faut il avoir le temps…