IDEX 2023 : Nexter Robotics vogue de contrats en partenariats

Share

Le robot Nerva LG de Nexter Robotics vient de rajouter quelques étoiles à un palmarès déjà bien étoffé. Sa gamme de charges utiles s’élargit également grâce au partenariat établi avec Bertin Technologies, apprenait-on au cours du salon de défense émirati IDEX.

Quelques exemplaires à Taïwan, quelques autres en Grèce et une dizaine en Indonésie. Trois contrats décrochés dernièrement auprès de polices étrangères. Et trois succès supplémentaires pour le Nerva LG, cette fois fourni à des fins de détection NRBC et de reconnaissance.

Les quantités sont peut-être limitées, mais gagner la confiance d’un nouveau client est déjà une réussite dans un domaine toujours plus concurrentiel et ouvre parfois la voie à d’autres tranches. C’est notamment le cas en Inde, en pourparlers pour de nouvelles commandes. 

Plus près de Paris, les discussions continuent avec la Belgique autour d’un lot de 10 robots Nerva XX destinés aux unités de génie de la Composante Terre. Un modèle conçu en partenariat avec Exail (ex-ECA Group), livré à l’armée de Terre pour son premier incrément robotique SCORPION, et que la Défense belge pourrait potentiellement acquérir via un futur contrat CaMo 3.

Derrière la croissance commerciale, Nexter Robotics s’est rapproché du groupe français Bertin Technologies pour agrandir la gamme de modules mission du Nerva LG. Celui-ci embarque désormais la caméra infrarouge CamSight LP, solution compacte, frugale en énergie et équipée du capteur PICO GEN2 de Lynred. 

Le bénéfice est multiple. Non seulement le Nerva gagne en qualité d’image, mais Nexter Robotics se débarrasse aussi de freins à l’export en retenant une solution « ITAR-free ». Le module auparavant proposé était en effet fourni par l’américain FLIR. Coïncidence ou non, son rachat par Teledyne, lui aussi fournisseur de robots, s’accompagne de difficultés supplémentaires dans l’obtention de licences américaines. Miser sur Bertin, c’est donc l’assurance de réduire les délais d’approvisionnement tout en renforçant le degré de souveraineté de l’offre. 

Crédits image : Nexter