Début d’année en fanfare pour le segment défense et sécurité de Thales

Share

Pratiquement tous les feux sont au vert chez Thales. Après une année 2023 record, le groupe français maintient sa trajectoire au premier trimestre 2024 grâce aux bonnes performances de ses activités de défense et de sécurité. 

Tous secteurs confondus, les prises de commandes de Thales ont augmenté de 46% par rapport au premier trimestre 2023 et franchissent de peu le cap des 5 Md€. Le chiffre d’affaires est lui aussi en hausse, à plus de 4,4 Md€ (+7,9%). « Le premier trimestre 2024 marque un très bon début d’année avec une dynamique commerciale particulièrement forte », résume le PDG de Thales, Patrice Caine, dans un communiqué.

En avance sur l’objectif annuel fixé par Thales, la croissance est « tirée par les activités liées à la défense et à la sécurité bénéficiant d’une tendance particulièrement positive sur le trimestre », complète Patrice Caine. De fait, les commandes engrangées par le secteur défense et sécurité bondissent de 127% pour atteindre 3,1 Md€.

Thales a enregistré quatre contrats majeurs supérieurs à 100 M€ au cours de la période. Deux proviennent du grand export. Ce sont l’entrée en vigueur de la troisième tranche de 18 Rafale commandés par l’Indonésie, la commande d’un système de surveillance aérienne pour une armée du Moyen-Orient.

Les deux autres relèvent en tout en partie du client français, derrière l’activation d’une deuxième tranche du contrat de production de 400 missiles sol-air Aster B1 NT engagé en coopération avec l’Italie. Thales a par ailleurs bénéficié du marché attribué par la Direction générale de l’armement (DGA) pour le développement de la suite sonar de nouvelle génération appelée à équiper les prochains sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE 3G) de la Marine nationale. 

Les contrats d’envergure intermédiaire, de la gamme 10-100 M€, progressent quant à eux de 50%. Le marché français aura généré à lui seul un peu de 1 Md€ à l’échelle du groupe. Mais le gros de la dynamique provient de l’Asie et du Proche et Moyen-Orient, où les prises de commandes ont respectivement doublé et pratiquement quintuplé sur la période. 

La performance étant au rendez-vous, Thales maintient l’ensemble de ses objectifs pour 2024 : une croissance de 4 à 6% amenant le chiffre d’affaires à plus de 20 Md€ et une rentabilité de l’ordre de 12%. 

Crédits image : ministère des Armées