Andiamo SAMP/T !

Share


L’Esercito, l’armée de Terre italienne, vient de déclarer une première capacité opérationnelle sur le système anti-aérien SAMP/T. Cette capacité est obtenue avec un mois d’avance sur la calendrier initial, qui prévoyait une « Initial Operational Capability » (IOC) pour les premiers jours de 2013. C’est en tout état de cause une étape importante pour les Italiens qui ont choisi de rénover leur défense aérienne avec le système développé par le consortium Eurosam (MBDA/Thales). Le SAMP/T est mis en œuvre par le 4ème Régiment de défense aérienne « Peschiera», stationné dans les faubourgs de Mantoue, qui alignera à terme cinq batteries de quatre lanceurs chacune. Soit une capacité immédiate de 160 missiles, à raison de huit missiles par lanceur. Le régiment dont l’histoire remonte à 1926 n’est pas novice en matière de défense aérienne : après un long usage de canons sol-air, il a mis en œuvre le missile Hawk à partir de 1964. Son positionnement en Lombardie lui permettait de faire face à la Yougoslavie tout en protégeant l’Italie industrielle du nord. Le Hawk avait créé un premier choc en permettant d’arrimer la défense sol-air italienne à l’Otan. Le SAMP/T apporte maintenant des gains très importants aussi bien en portée, en mobilité, en capacité d’interception contre des cibles de tailles très diverse, qu’en intégration dans le réseau de défense sol-air.

Le SAMP/T utilisé par l’Esercito est très proche du matériel mis en oeuvre par l’armée de l’Air française (dix systèmes complets commandés, à quatre batteries chacun). Il se distingue toutefois par la présence d’un véhicule de commandement supplémentaire au sein de chaque batterie. Monté sur un camion 8×8, ce PC tactique offre une vision générale des opérations en cours et de la planification des opérations au niveau de la batterie. Autant de tâches reprises dans le réseau Martha pour la partie française.

Eurosam annonce avoir à ce jour transféré à l’Italie la propriété de trois batteries complètes (quatre lanceurs chacune et les véhicules de mise en œuvre associés), la quatrième devant être livrée à la fin de l’année. La cinquième commandée, sera mise à disposition à la fin du mois de mars 2013. Une capacité opérationnelle finale (FOC) est attendue pour l’Italie à la fin de l’année 2013. A cette date, les deux dernières batteries de Hawk transalpines encore en service auront été retirées du service.

Notre illustration : un véhicule lanceur du 4ème Régiment de défense aérienne « Peschiera», en manœuvre dans la région de Mantoue. (Photo Frédéric Lert)