Le MiniRoGen part pour l'Afghanistan

Share

Forte tendance visible cette année au salon Eurosatory, les robots terrestres. De très nombreux industriels, dont Nexter en France, arrivent sur ce créneau alors que sur le stand de la DGA on peut voir le MiniRoGen (mini robot pour le Génie), destiné aux équipes du génie de l’armée de Terre pour l’ouverture d’itinéraires piégés. Les dix premiers robots viennent d’être livrés et les tout premiers sont en cours de projection sur le théâtre afghan. Au total trente exemplaires ont été commandés en urgence opération fin décembre 2011, auprès de la société française ECA Robotics.

A noter qu’à la différence du DroGen (drone du génie, à voilure tournante), qui n’est mis en œuvre qu’au sein du DOIP (détachement d’ouverture d’itinéraire piégé), le MiniRoGen est utilisé par les unités du Génie détachées dans les GTIA. Le DroGen doit lui arriver à la fin de l’année en Afghanistan. Il bénéfice de capacités d’observation jour/nuit, grâce à une caméra thermique.

MiniRoGen vise à sécuriser les opérations des sapeurs à la recherche d’éventuels engins explosifs improvisés. Piloté à distance, ce petit robot permet de protéger l’opérateur de la menace pendant les phases d’inspection tandis que sa faible masse (environ 6 kg) et ses dimensions réduites permettent l’accès d’endroits difficilement accessibles, tels des buses d’évacuation d’eau ou le dessous d’un véhicule.
La DGA investit depuis plusieurs années dans le domaine de la robotique accompagnant ainsi le développement industriel de technologies adaptées. Elle dispose aujourd’huiau centre techniques terrestres de Bourges, des spécialistes en charge de qualifier ce type d’équipement.

crédits photos: DGA