LOADING

Recherche

La DGA réceptionne la version 1.0 du Système d’information du combat Scorpion

Partager

La version 1.0 du Système d’information du combat Scorpion (SICS) a été réceptionnée le 12 mai par la Direction générale de l’armement, au terme d’une série d’évaluations réalisées par l’armée de Terre. Tous les feux sont maintenant au vert pour le premier déploiement opérationnel de cette brique centrale du programme Scorpion.

Conçu par Atos, SICS remplacera plusieurs générations de systèmes d’information opérationnelle à tous les échelons du groupement tactique interarmes, à commencer par le système d’information régimentaire (SIR). Sa mise en service est prévue pour cet été, rappelait hier le porte-parole du ministère des Armées, Hervé Grandjean, lors d’un point presse hebdomadaire.

« Cette livraison du SICS concrétise l’entrée de nos armées dans l’ère du combat terrestre collaboratif. Le SICS est un outil d’aide à la décision qui est performant, qui est innovant, qui est simple d’utilisation et qui donnera, c’est évident, une supériorité opérationnelle aux forces terrestres françaises », a-t-il ajouté.

SICS déployé durant l’exercice EXTO NC1 conduit début 2021 par l’état-major de la 1ère division dans les camps de Champagne (Mailly et Mourmelon) (Crédits : Morgan Durand/armée de Terre)

Cette version initiale fonctionne encore sur base du poste PR4G en attendant l’arrivée de la radio CONTACT. Elle embarque une première tranche de capacités, comme la transmission des ordres, le Blue Force Trackingparticulièrement apprécié des opérationnels –, et l’envoi de comptes rendus. D’autres fonctions novatrices suivront, l’une d’entre elles relevant de la gestion des flux logistiques.

Conclu pour une durée de 12 ans, le contrat SICS comprend le maintien en condition opérationnelle et de sécurité de SICS, ainsi que ses futures évolutions. « Les montants fermes engagés dans le cadre de ce contrat s’élèvent à près de 34 millions d’euros, » détaillait hier le ministère des Armées.

SICS doit faire l’objet d’une mise à jour régulière pour prendre en compte les évolutions nécessaires à la montée en puissance de l’armée de Terre dans sa transformation numérique. Les travaux se poursuivent sur la version suivante (V1.1.), en particulier sur la convergence avec la radio CONTACT. Ce prochain incrément sera livré en fin d’année. SICS V1.2, attendu pour 2023, devrait notamment étendre le périmètre aux applications « métiers ».

La primeur du premier déploiement en OPEX de SICS reviendra au 13e bataillon de chasseurs alpins, qui rejoindra d’ici peu l’opération Barkhane. Un régiment qui est aussi devenu la huitième unité de l’armée de Terre à recevoir ses infrastructures Scorpion*. Cette zone technique de 3000 m² permettra au chasseurs alpins d’accueillir et d’entretenir jusqu’à 22 VBMR Griffon.

*Après les 11e régiment d’artillerie de marine, 3e régiment d’infanterie de marine, 6e régiment du génie, les Écoles militaires de Bourges et de Draguignan, l’École du génie et la Force d’expertise du combat Scorpion (FECS).

Tags: