Le Meteorit en action en Syrie

Share

Un UR-77 « Meteorit » tire sa roquette qui entraine derrière elle le cordon d’explosifs.


Différents sites spécialisés suivant les combats en Syrie s’en font l’écho : le système russe UR-77 Meteorit est à présent à la disposition de l’armée syrienne dans ses combats contre la rébellion. Selon un journaliste de l’opposition syrienne, ce char spécialisé dans la destruction des champs de mine aurait été vu une base aérienne où il serait arrivé par avion, en provenance certainement de Russie. Des vidéos présentées sur des sites favorables au régime syrien l’ont également montré en action dans les ruines de Jobar, dans la banlieue de Damas, au début du mois d’octobre.
L’UR-77 est basé sur la châssis de l’automoteur d’artillerie 2S1 Gvozdika (alias M1974 dans la désignation US) entré en service au sein du Pacte de Varsovie depuis les années 70. A la place d’un canon de 122 mm, l’UR-77 reçoit une tourelle spéciale contenant une chaine d’explosifs tractée par une fusée, l’ensemble pesant près d’une tonne. La mise à feu du cordon d’explosifs crée une déflagration sur plus de soixante mètres de long et une dizaine de mètres de large. De quoi dégager en une fraction de seconde tout une rue de ses pièges explosifs et autres tireurs embusqués… L’UR-77 est donc une arme extrêmement puissante, très recherchée pendant les combats urbains.
Les Russes avaient fait un large usage du véhicule dans la deuxième guerre de Tchétchénie au cours de combats urbains : la charge militaire leur permettait de détruire en une seule fois des alignements complets de maisons. Quelques années plus tard, en 2005, les Américains utilisaient des procédés similaires pendant la bataille de Falloujah, en Irak.