L’armée de Terre en recherche de nouvelles motoneiges

Des motoneiges employées par le 2e régiment étranger de génie (2e REG) lors d'une formation sur Véhicule articulé chenillé (Crédits : Vladyslav Mykhaylyk/ Légion étrangère

Share

Nouvel épisode dans le renouvellement des véhicules terrestres spécialisés. Après les quads et autres mules, l’armée de Terre recherche cette fois une quarantaine de motoneiges neuves, révèle un appel d’offres lancé ce vendredi.

Selon l’avis de marché en question, le besoin porte sur environ 10 motoneiges de reconnaissance « de type militarisé » et 31 motoneiges « de mission logistique pour la préparation opérationnelle ». S’y ajoutent des remorques, traîneaux et accessoires complémentaires.

Si elle aboutit, cette procédure pilotée par la SIMMT* comprendra l’attribution d’un contrat pour une durée de quatre ans. L’enveloppe qui y sera consacrée varie de 450 000€  à 1 M€ suivant le nombre d’unités acquises.

Les livraisons interviendront en deux endroits : en Gironde et en Isère. Le premier héberge le 13e régiment de dragons parachutistes (13e RDP), unité de renseignement dans la profondeur de la brigade des forces spéciales terre (BFST). Son 3e escadron est notamment axé vers l’action en environnement grand froid. Le second abrite l’état-major de la 27e brigade d’infanterie de montagne, dont les unités sont spécialisées dans l’engagement de longue durée en terrain montagneux.    

De par ses capacités de franchissement, sa vitesse et son endurance, la motoneige constitue le véhicule privilégié pour les opérations réalisées dans des conditions d’enneigement extrême. Elle s’avère idéale pour les missions de reconnaissance et de logistique, pour ravitailler un point haut, ou encore pour tracter un groupe par ski joëring.

Parce qu’elle n’exige aucune préparation du terrain, la motoneige vient compléter un véhicule plus « léger » comme le quad, à l’image des modèles Sportsman Touring XP 1000 Ranger XP 1000 dont vient de s’équiper la 27e BIM.

*Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres