Français et Suédois musclent leur coopération autour du missile MMP

(Crédits : MBDA/Adrien Daste)

Share

La collaboration franco-suédoise dans le segment terrestre vient encore de se renforcer. Surfant sur son intérêt pour le missile MMP de MBDA, la Suède a récemment rejoint un programme européen piloté par la France et axé sur le développement de missiles de nouvelle génération.

Le 2 juillet 2021, la DGA et son homologue suédoise, l’Administration des matériels de défense (FMV), actaient leur coopération autour du MMP, contribuant en même temps à consolider la relation établie de longue date par MBDA et le groupe suédois Saab. Depuis, les liens n’ont fait que se resserrer au gré des expérimentations conjointes et de la construction d’une Europe de la défense.

Il fallait être attentif pour le remarquer : la Suède vient tout juste d’adhérer au projet européen EU BLOS*, adopté en novembre 2018 dans le cadre de la Coopération structurée permanente (CSP/PESCO). Elle rejoint la France, Chypre et la Belgique dans leur objectif de développement d’une capacité de tir au-delà de la vue directe intégrée sur une famille de missiles de moyenne portée.

C’est dans ce cadre qu’a été constitué un nouveau consortium européen. Baptisé « MarsEUs », celui-ci s’inscrit dans la continuité du consortium « LynkEUs » conduit par MBDA et soutenu, depuis décembre 2020, par le Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (PEDID). Ensemble, ils ont remis une offre en vue de décrocher un financement du Fonds européen de la défense (FEDef). La décision est attendue cet été, pour une contractualisation espérée en fin d’année.

MarsEUs reprend à une exception près l’équipe de LynkEUs mais y ajoute Saab et rehausse d’un cran le niveau d’ambition. Le groupe suédois devrait apporter des briques éprouvées dans le champ de l’entraînement et de la simulation. Il vient par la même occasion compléter les savoir-faire de GDI Simulation, filiale de MBDA spécialisée dans les solutions d’instruction et d’entraînement, et contribuer à l’élaboration du combat collaboratif prôné par le programme Scorpion.

L’initiative européenne se veut concomitante du travail en cours à l’échelon binational. Après les premiers tirs de MMP réalisés sur le sol suédois, les expérimentations continueront en 2022 et 2023, annonce la FMV. Une décision quant à une acquisition sera définie à l’été 2023. Les premières livraisons sont attendues, au mieux, pour 2025 afin de disposer d’une capacité complète à l’horizon 2032.

*EU Beyond Line of Sight Land Battlefield Missile Systems