Feu vert pour EUTM Mali mandat 2

Share

un formateur espagnol avec les artilleurs maliens du GTIA 4 Balanzan
crédit: G Belan


C’est sans surprise que les 28 états européens viennent de reconduire le mandat d’EUTM Mali. Ce mandat 2 débutera en mai pour s’achever en mai 2016. Au total, ce seront huit GTIA (Groupement Tactiques Interarmes), soit près de 6000 soldats sur les 14000 que compte l’armée malienne qui auront été formés par les instructeurs européens. De quoi avoir en permanence 3 à 4 bataillons engagés dans le nord du pays.
A la différence du premier, ce second mandat comprendra un volet de formation délocalisée pour des sessions d’entrainements de 2 semaines prodiguées au sein des garnisons maliennes, afin d’assurer un suivi des GTIA déjà formés.
Ainsi un processus de « recyclage » des GTIA déjà formés sera organisé. C’est le cas pour le premier bataillon formé « Waraba » qui va débuter une nouvelle formation au centre de Koulikoro. Ce recyclage fait suite à la demande du bataillon Waraba lui même. Car, formé dans l’urgence au lendemain de la déconfiture de l’armée malienne, ce GTIA est un patchwork de soldats de différentes régions du pays, dont près de la moitié ont depuis regagnés leur unités d’origines. Avec plus de 200 nouvelles recrues, le GTIA a depuis exprimé le besoin de se voir ré-entrainé.
L’Europe a également voté un nouveau volet formation pour les forces de sécurité maliennes. Baptisée EUCAP, cette mission, calquée sur EUTM va débuter la formation des policiers, gardes nationaux, gendarmes et douaniers maliens. L’objectif est de favoriser l’autonomie malienne pour la sécurité intérieure du pays ainsi qu’un meilleur contrôle des immenses frontières du pays.