ALAT : redistribution des cartes à Pau

Share

Un Cougar en maintenance sur l’aéroport de Kaboul, en 2012. Photo Frédéric Lert


 
C’est acté, le 4ème RHFS (Régiment Hélicoptères des Forces Spéciales) récupère l’EMH2 (Escadrille de Maintenance Hélicoptère n°2) qui assurait jusqu’ici l’entretien des Cougar au sein du 5ème RHC. Plus que la refonte d’un organigramme, c’est un mouvement important pour la communauté forces spéciales. Car si l’EMH2 reste localisée avec le 5ème RHC, sa gouvernance bascule de l’autre côté du parking de Pau, dans l’enceinte hautement sécurisée de la Brigade des Forces Spéciales Terre où le 4ème RHFS a également ses quartiers. Pour le « 4 », le mouvement est important : il exprimait jusqu’à présent ses besoins en terme de maintenance, maintenant il va pouvoir donner des ordres. Un glissement sémantique qui n’est pas anodin pour une unité dont le travail avec les hélicoptères de manœuvres est au coeur des opérations.
Ce rapprochement de l’EMH2 (environ 140 personnes) avec le 4ème RHFS s’inscrit également dans un mouvement plus profond de renforcement du COS dans le cadre du programme « COS + 1000 ». Reste un souci pour le « 4 » : c’est une bonne chose de disposer d’une escadrille de maintenance pour ses Cougar et Puma, encore faut il avoir des appareils à entretenir. Les Cougar de l’Alat, 26 au total, sont engagés dans un important programme de rénvoation. Le 5ème RHC a pour l’heure reçu ses trois premiers appareils rénovés et attend les autres avec impatience.  C’est toujours mieux que le « 4 », qui attend encore son premier et semble manquer de visibilité sur les livraisons à venir…