Le Luxembourg prêt à investir 2 Md€ dans des véhicules SCORPION

Share

Le Grand-Duché de Luxembourg a posé aujourd’hui les bases du renouvellement de son parc de véhicules militaires. Parmi les investissements proposés, l’acquisition de véhicules Griffon, Jaguar et Serval afin de renforcer l’interopérabilité avec les forces terrestres belges et françaises. 

Plus de 2,6 Md€, c’est l’effort budgétaire historique que le gouvernement luxembourgeois propose de réaliser au profit de son armée. Présenté en commission de la Défense de la Chambre des députés, le projet prévoit de renouveler la quasi totalité des équipements roulants majeurs de l’armée luxembourgeoise pour les 30 prochaines années. 

« Nous devons nous moderniser dans le cadre de l’OTAN pour pouvoir réussir notre défense collective », a rappelé la ministre de la Défense Yuriko Backes, reçue par les députés en compagnie du chef de la Défense, le général Steve Thull. 

L’essentiel de l’effort, quelque 1,93 Md€, permettra d’acquérir 16 Griffon, 38 Jaguar et cinq Serval. Tous trois s’avèrent nécessaires pour parvenir à la meilleure interopérabilité avec la Composante Terre belge, partenaire du Luxembourg dans la construction d’un bataillon de reconnaissance binational et dont la modernisation repose essentiellement sur les matériels développés au travers du programme SCORPION de l’armée de Terre française. 

Cette soixantaine de véhicules de nouvelle génération permettra la mise sous blindage des 350 militaires luxembourgeois du futur bataillon binational. Pleinement opérationnelle à compter de 2032, cette unité se verra confier une triple mission : la collecte de renseignement, le combat et la sécurisation de zones. 

« Le projet de loi prévoit en outre d’acquérir des sous-systèmes d’armes, de protection, de communication et fonctionnels qui diffèrent en fonction du type de matériel roulant. Ces sous-systèmes sont indispensables pour opérer le matériel roulant dans les missions et opérations du bataillon binational », complète la Direction de la défense dans un communiqué.

Derrière SCORPION, l’armée luxembourgeoise prévoit d’investir dans plusieurs matériels d’appui. Une partie de l’enveloppe sera consacrée à l’achat de trois dépanneuses blindées, deux véhicules de recouvrement blindés et 50 camions de type « multi logistic support truck » (MLST), ainsi que de 72 plateformes logistiques tels que des camions transporteurs de char et des « wagons polyvalents surbaissés » (WAPS). 

Les contrats correspondants devraient être prêts en 2025 pour des livraisons à compter de 2028, date à laquelle le bataillon binational entamera sa montée en puissance. Inédit, l’investissement fera l’objet d’un projet de loi de financement récemment validé en Conseil de gouvernement. Le document ne se concentre que sur le volet matériel, les dépenses associées en matières de munitions et d’infrastructures – à l’instar des obus de 40 mm et des missiles Akeron MP du Jaguar – feront l’objet d’autres lignes budgétaires. « Nous ne souhaitions pas une loi fourre-tout », a justifié Yuriko Backes.